I want a (blow) job!

Une ambiance chaude et humide ne nous fera pas de mal en ce début d’année frileux. Le poste ne conviendra peut-être pas à tout le monde, mais les fans de Mylène Farmer et de combats de gladiateurs partent ici avec une longueur d’avance.

Dans un sauna libertin, la polyvalence semble être une compétence cruciale: si les missions d’accueil et de tenue de caisse sont assez simples à visualiser, le doute jaillit (et ce n’est peut-être pas le seul) à l’évocation de la notion de « service », « remplacement » et – un peu plus prosaïquement – les missions de « petit nettoyage » à la sortie des cabines…

On nous prévient pourtant que le poste n’est pas un poste « d’hôtesse », ou « autre », comprendre personne pratiquant des relations sexuelles tarifées. Nous sommes sans doute un peu mauvaise langue ( un détour par le Divan à Cuni Privatif de l’Inox Club -check the website- pourrait nous le confirmer ) et l’on se doute bien que la compétence la plus importante pour ce métier est l’ouverture d’esprit. Ou de cuisses. Ou de n’importe quoi qui puisse s’ouvrir dans la torpeur moite d’un hammam libertin à Strasbourg (saucisse non fournie).

Pour les débutants, la formation est assurée. Certainement par une méchante maîtresse, mais c’est le jeu dans cette branche d’activité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *